L'ambassadeur à l'Environnement Yann Werhrling officiellement démis de ses fonctions

·1 min de lecture
L'ambassadeur à l'Environnement Yann Wehrling à Pleumeur-Bodou, le 8 juin 2021

Le Conseil des ministres a mis fin mercredi à la mission de Yann Wehrling comme ambassadeur français délégué à l'Environnement, une décision "vivement regrettée" par l'intéressé.

"Je regrette vivement cette décision qui éloigne plus encore les écologistes progressistes de la majorité présidentielle, et n'ose imaginer qu'une telle décision ait pu être motivée par des considérations partisanes et politiciennes", a déploré dans un communiqué M. Wehrling.

L'élu MoDem a dit prendre "acte de la décision du Président de la République", "malgré un bilan solide qu'il saluait encore lui même il y a quelques semaines".

Initialement, son mandat courrait jusqu'à fin 2021, après la tenue du Congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en septembre à Marseille et de la COP15 pour la biodiversité en octobre en Chine.

Ancien secrétaire national des Verts, Yann Wehrling avait été nommé ambassadeur à l'environnement en décembre 2018, aux côtés notamment de l'"ambassadrice des pôles" Ségolène Royal, elle-même démise de ses fonctions par Emmanuel Macron en janvier 2020.

Conseiller régional d'Ile-de-France MoDem au sein de la majorité de la présidente sortante Valérie Pécresse (Libre!), Yann Wehrling a décidé de lui apporter à nouveau son soutien pour les élections régionales des 20 et 27 juin, alors que la majorité présidentielle, dont le MoDem fait partie, a un autre candidat en lice, Laurent Saint-Martin (LREM).

Cette décision de le démettre de ses fonctions avait été annoncée début juin de source gouvernementale. M. Wehrling avait alors dit "attendre des explications".

caz/jk/sr