L'ambassade d'Algérie demande à ses ressortissants bloqués à l'aéroport Charles de Gaulle de "retourner" en Grande-Bretagne

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Go back. Les autorités algériennes ont demandé, vendredi 19 mars, à leurs 25 ressortissants bloqués depuis trois semaines dans la zone internationale de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle pour cause de crise sanitaire de "retourner" en Grande-Bretagne, leur lieu de résidence.

"Le consul d'Algérie à Créteil, en présence du représentant d'Air Algérie à Paris, a rencontré à plusieurs reprises depuis le 2 mars 2021 certains membres de ce groupe pour échanger sur leur situation et la nécessité de retourner à leurs lieux de résidence en attendant la réouverture des frontières", a déclaré l'ambassade d'Algérie à Paris dans un communiqué dont l'AFP a pris connaissance vendredi.

Liaisons aériennes suspendues en Algérie depuis un an

Des solutions multiples de prise en charge, dans l'espoir que ces passagers "reviennent à la raison", leur ont été proposées pour repartir au Royaume-Uni, leur pays de départ, mais "les concernés ont choisi de rester en zone internationale", a ajouté l'ambassade.

L'Algérie a officiellement suspendu, le 17 mars 2020, ses liaisons aériennes et maritimes avec la France en raison de la pandémie de Covid-19, une mesure étendue au reste du monde quelques jours plus tard.

L'émergence du variant du virus identifié en Angleterre a encore compliqué la situation : même les vols de rapatriement de ses ressortissants ont été suspendus pour toute la durée de ce mois de mars.

Des conditions sanitaires à Roissy jugées indignes

Cette fermeture des frontières a bloqué un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi