L'Américain Jerry Lee Lewis, légende du rock'n'roll, est mort à 87 ans

© Getty Images/Michael Ochs Archives

L'un des derniers grands pionniers du rock 'n' roll, le musicien américain Jerry Lee Lewis, est mort à l'âge de 87 ans. Surnommé « The Killer », l'auteur de Great Balls of Fire, réputé pour sa forte présence sur scène et son style dynamique au piano, s'est éteint dans sa maison de Desoto County, dans le Mississipi, a précisé son porte-parole dans un communiqué.

Né le 29 septembre 1935 dans une famille pauvre à Ferriday, en Louisiane, il découvre le piano à 9 ans et ses parents hypothèquent la ferme familiale pour payer son instrument.

L'instrument se jouait aussi bien à l'église que dans les bars du quartier noir de sa ville natale. Malgré la ségrégation, Jerry Lee Lewis s'initie au Blues. Il développe un style bien à lui mélange de Boogie-Woogie, de gospel, de country et de R&B.

En 1956, il part pour Memphis, dans le Tennessee, « la Mecque » de la nouvelle musique américaine, et est l’un des premiers à signer avec le célèbre label Sun Records. Sa rencontre, cette même année, avec Elvis Presley, Johnny Cash et Carl Perkins accouche d’une séance d’enregistrement mythique connue sous le nom de « Million Dollar Quartet » (« Le quatuor à un million de dollars »).

En 1957, son premier titre, Whole lotta shakin’ goin’ on, porte déjà la marque de son style échevelé.

« Jerry Lee Lewis est le rock’n’roll »

À la fois ami et rival du King Elvis Presley lui-même, Jerry Lee Lewis avait influencé toute une génération de musiciens, comme Bruce Springsteen qui disait à son propos en 1995 : « Il ne joue pas du rock’n’roll, il est le rock’n’roll. »

Il était aussi fameux pour ses tubes que pour les drames et scandales qui ont jalonné son existence.


Lire la suite sur RFI