L'Alsace pourrait cacher un véritable trésor dans son sous-sol

Deux entreprises auraient découvert des réserves de lithium, un métal hautement stratégique utilisé dans la fabrication de la plupart des batteries.

Il est présent dans les ordinateurs, les smartphones et presque toutes les batteries du monde : le lithium est l'un des métaux les plus stratégiques au monde. Et bonne nouvelle pour la France, le sous-sol alsacien en renferme une quantité qui permettrait de subvenir en partie aux besoins de l'Hexagone, ont annoncé le 8 novembre les sociétés Electricité de Strasbourg (ES), filiale d'EDF, et Fonroche Géothermie. Les deux énergéticiens ont confirmé la présence de lithium à un niveau significatif sur plusieurs sites en Alsace dont elles explorent le sous-sol en vue d'y construire des centrales de géothermie profonde.

Dans le cadre du projet de Fonroche Géothermie à Vendenheim (Bas-Rhin), "les analyses dans les eaux extraites des puits de forage confirment la présence de lithium en qualité et quantité très prometteuse permettant d'envisager la production annuelle de quelque 1 500 tonnes de lithium", a indiqué cette société dans un communiqué. Ce volume représente 10% des besoins annuels d'approvisionnement estimés pour la France dans les prochaines années, a poursuivi Fonroche Géothermie.

1 500 tonnes par an ?

"Sur la base de trois centrales programmées en Alsace, Fonroche Géothermie pourrait donc fournir 30% à 40% de l'ensemble de la demande industrielle française en lithium à partir de 2023", en conclut le communiqué. Le lithium sert à la fabrication des batteries, notamment celles des véhicules électriques. Actuellement, sa production et ses réserves se concentrent en Australie, en Chine et en Amérique du Sud (Argentine, Chili, Bolivie).

ES a également identifié un potentiel de 1 500 tonnes par an sur ses sites d'études de centrales géothermiques à plusieurs milliers de mètres de profondeur en Alsace, a indiqué sa direction. L'énergéticien compte implanter en 2021 un "démonstrateur" sur l'un de ces sites, afin de confirmer en configuration réelle la "pertinence" du chlorure de lithium prélevé dans (...)

Lire la suite sur Capital

Ce contenu peut également vous intéresser :

En rénovant son appartement, il découvre un trésor malheureusement inutile
Une injection dans les yeux pourrait permettre aux soldats de voir dans le noir
Cyril Hanouna pourrait gagner son bras de fer avec le CSA
Tarn-et-Garonne : son projet de circuit auto pourrait lui coûter une lourde amende
Près d'Angers, un hôpital public pourrait pour la première fois basculer dans le privé