L'alpiniste Ueli Steck, surnommé «The Swiss Machine», meurt dans le massif de Everest

Libération.fr
Ueli Steck, dans les Hautes-Alpes en août 2015.

L'infatigable Suisse de 40 ans multipliait ascensions extraordinaires et chronos records depuis des années. Mais il avait perdu peu à peu la confiance de ses pairs en l’absence de preuves sur plusieurs de ses réalisations.

Le célèbre alpiniste suisse Ueli Steck s’est tué ce dimanche matin, à l’âge de 40 ans, dans le massif de l’Everest, dans l’Himalaya népalais. Il évoluait en solo à plus de 6 500 mètres d’altitude sur le Nuptse, un satellite de l’Everest, dans une face située au-dessus de la voie normale d’ascension de ce dernier, lorsqu’il a dévissé pour des raisons inconnues. Il n’a pas survécu à sa chute. Ueli Steck était en train de s’acclimater à la très haute altitude dans la perspective d’un grand projet : traverser l’Everest, via sa face sud-ouest puis le couloir Hornbein en face nord, avant de redescendre par la voie normale népalaise et d’enchaîner, sans redescendre au camp de base, sur un second sommet de plus de 8 000 mètres, le Lhotse, voisin immédiat de l’Everest. Il souhaitait réaliser cette traversée inédite selon son style : sans assistance ni oxygène en bouteille, et en un temps record.

Chronos extraordinaires

Surnommé «The Swiss Machine», Ueli Steck s’était notamment fait connaître par ses ascensions express, en solo, de l’emblématique et monumentale face nord de l’Eiger, dans son jardin des Alpes bernoises, améliorant régulièrement ses chronos extraordinaires au fil des années. Il avait établi son ultime record sur cette face en 2h22min en novembre 2015. Dans les Alpes, puis très vite en Himalaya, il avait multiplié les records de vitesse, parfois encordé, souvent en solo, par des itinéraires très techniques, et les enchaînements de plusieurs sommets, à l’image de sa traversée des 82 sommets de plus de 4 000 mètres d’altitude des Alpes réussie en 62 jours en 2015.

Ses performances exceptionnelles l’avaient placé dans le peloton de tête des meilleurs alpinistes du monde et lui avaient amené une immense popularité. Avec Kilian Jornet et quelques (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Athlétisme: l’EAA veut remettre à zéro les records d’Europe
Ligue des champions: Monaco vu de l’étranger, un outsider à l’attaque enviée
Nice-PSG: le syndicat des arbitres dénonce les critiques d’Al-Khelaïfi
Real-Atletico: Zidane prépare «quelque chose» pour surprendre
Cyclisme: Bouhanni souffre d’une «grosse commotion cérébrale»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages