L'Allemagne veut se procurer le vaccin Spoutnik V si l'UE l'y autorise

·1 min de lecture
L'ALLEMAGNE VEUT SE PROCURER LE VACCIN SPOUTNIK V SI L'UE L'Y AUTORISE

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne est sur le point d'entamer des négociations bilatérales avec la Russie pour obtenir le vaccin Spoutnik V contre le coronavirus, a appris mercredi Reuters d'une personne au fait du dossier, selon laquelle tout accord final dépendra de données examinées par l'Agence européenne des médicaments (AEM).

La Commission européenne a informé mercredi les ministres de la Santé des pays de l'Union européenne que Bruxelles ne prévoyait pas de discuter avec Moscou d'un contrat pour se procurer des doses de Spoutnik V, comme l'exécutif européen l'a fait avec d'autres producteurs de vaccin, a dit la source.

C'est la raison pour laquelle le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a annoncé durant la réunion virtuelle avec ses homologues européens que l'Allemagne allait entamer des négociations préliminaires avec la Russie en vue d'un accord bilatéral sur la livraison de vaccins, a-t-elle ajouté.

Berlin va dans un premier temps chercher à établir le calendrier de livraison et le nombre de doses que la Russie pourrait fournir, a poursuivi la source.

Dans tous les cas, la décision finale de l'Allemagne dépendra de l'examen du vaccin Spoutnik V qu'effectue actuellement l'AEM.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont discuté la semaine dernière avec le président russe Vladimir Poutine d'éventuelles coopérations sur les vaccins contre le coronavirus.

(Andreas Rinke; version française Jean Terzian)