L'Allemagne veut coopérer avec Moscou dans l'hydrogène

·2 min de lecture
German Economy Minister Altmaier presents updated GDP growth forecast

FRANCFORT/MOSCOU (Reuters) - L'Allemagne aura besoin du gaz naturel russe comme énergie de transition même si elle coopère avec la Russie pour développer son plan de conversion à l'hydrogène, a déclaré jeudi le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier lors d'une conférence commune entre les deux pays.

Selon Peter Altmaier, le gaz russe est nécessaire alors que l'Allemagne a tourné le dos à l'énergie nucléaire et aux centrales à charbon en attendant le développement de son projet d'hydrogène.

Les deux pays pourront s'appuyer sur le partenariat noué dans les combustiles fossiles pour développer les capacités d'électrolyse, un procédé neutre en émission de CO2 qui permet d'extraire l'hydrogène contenu dans l'eau.

"A l'autre bout du pont (gazier), il y aura des énergies renouvelables et de l'hydrogène vert, que nous pouvons développer conjointement avec la Russie à grande échelle commerciale", a souligné Peter Altmaier.

"La Russie présente d'excellentes conditions préalables à ce partenariat", a-t-il ajouté.

Le vice-Premier ministre russe Alexander Novak, a déclaré pour sa part qu'un renforcement de la coopération dans l'énergie bénéficierait aux deux pays.

Le projet d'hydrogène de l'Allemagne, un chantier de 9 milliards d'euros lancé l'été dernier, prévoit d'importants besoins d'importation car le déploiement des capacités de production à l'échelle nationale sera pénalisé par des restrictions liées au foncier.

L'Allemagne subit des pressions pour abandonner le projet Nord Stream 2 de gazoduc sous-marin qui doit permettre à la Russie de fournir l'Allemagne en contournant l'Ukraine.

Washington estime que ce gazoduc va permettre à la Russie de renforcer son influence dans la région et priver probablement l'Ukraine d'importants revenus de transit alors que Kiev est déjà en conflit avec Moscou.

(Vera Eckert à Francfort et Vladimir Soldatkine à Moscou; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)