L'Allemagne s'efforce de mieux contrôler l'expérimentation animale

·2 min de lecture

Selon la Commission européenne, les autorisations d'expérimentations sur les animaux n'étaient pas assez strictement contrôlées en Allemagne. Le gouvernement fédéral a donc modifié la Loi sur la protection des animaux en conséquence. Les associations de défense des animaux auraient cependant souhaité que les chercheurs ne soient pas les seuls à pouvoir déterminer la légitimité de leurs expériences.

En 2019, plus de deux millions d'animaux ont été utilisés en Allemagne pour réaliser des expériences scientifiques. Si les chercheurs s'efforcent de réduire progressivement ce chiffre, les expériences réalisées dans leurs laboratoires ne répondent pas strictement aux conditions requises par la Commission européenne, qui considère que l'Allemagne est en infraction par rapport à la directive relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques. Le 26 juin 2021 est entrée en vigueur une version amendée de la Loi sur la protection des animaux afin de remédier à certains de ces manquements, mais les associations de défense des animaux la jugent insuffisante. De leur côté, les chercheurs continuent de défendre la nécessité de l'expérimentation animale, tout en développant des méthodes alternatives pour la limiter.

Modification de la loi allemande sur la protection des animaux

Afin de renforcer la protection des animaux de laboratoire, le gouvernement allemand a modifié sa Loi sur la protection des animaux pour se conformer à la directive européenne 2010/63/UE. Il répond ainsi à une demande de la Commission européenne datant de 2019, exigeant que l'Allemagne remédie aux lacunes dans la mise en œuvre de cette directive émise en 2010, qui a été transposée en droit national en 2013.
Les modifications apportées à la Loi sur la protection des animaux vont dans le sens d'une augmentation des procédures de contrôle et d'approbation. Le ministère fédéral de l'Alimentation et de l'Agriculture (BMEL) annonce ainsi que les expérimentations animales pour l'homologation de médicaments ou à des fins de diagnostic, de même que les expériences réalisées dans le cadre de l'éducation, de la formation et de la formation continue nécessiteront non seulement une notification à l'autorité compétente, mais aussi une autorisation. La loi prévoit également une réglementation plus détaillée concernant le contrôle des installations d'expérimentation animale.

Les procédures d'appro[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles