L'Allemagne renforce ses pouvoirs pour protéger ses entreprises de santé

L'ALLEMAGNE RENFORCE SES POUVOIRS POUR PROTÉGER SES ENTREPRISES DE SANTÉ

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne a renforcé mercredi sa capacité à bloquer les prises de contrôle étrangères hostiles de ses entreprises du secteur de la santé, une disposition visant à garantir la continuité de l'approvisionnement de produits essentiels sur fond de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Le seuil à partir duquel le gouvernement pourra contrôler les prises de participation d'investisseurs non-européens au capital d'entreprises allemandes va être abaissé à 10% du capital, contre 25% actuellement, pour les entreprises de santé.

Cette disposition, validée en conseil des ministres, permettra au gouvernement de bloquer les offres qu'il juge contraire à la sécurisation des approvisionnements pour des entreprises telles que les fabricants de vaccins, de produits chimiques précurseurs, de médicaments, d'équipements de protection ou de dispositifs médicaux comme les respirateurs artificiels.

Cette initiative survient alors que les premières semaines de propagation de la pandémie de COVID-19 ont été marquées par une ruée internationale vers des produits considérés comme indispensables pour la prise en charge des malades ayant développé cette affection après avoir été contaminés par le nouveau coronavirus.

Une rumeur a notamment annoncé le possible rachat à l'initiative de l'administration du président américain Donald Trump, de la start-up biopharmaceutique allemande CureVac, qui travaille à la mise au point d'un vaccin contre le SARS-CoV-2.

CureVac a assuré n'avoir reçu aucune offre de la part des Etats-Unis.


(Thomas Escritt, Christian Kraemer et Andreas Rinke, version française Myriam Rivet, édité par Henri-Pierre André)