L'Allemagne n'exclut pas de nouvelles sanctions contre la Russie dans l'affaire Navalny

·1 min de lecture
L'ALLEMAGNE N'EXCLUT PAS DE NOUVELLES SANCTIONS CONTRE LA RUSSIE DANS L'AFFAIRE NAVALNY

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand n'a pas exclu mercredi de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou après la condamnation la veille à trois ans et demi de prison de l'opposant russe Alexeï Navalny.

Selon la chancelière allemande, Angela Merkel, le verdict rendu mardi par un tribunal moscovite contre Alexeï Navalny pour violation des termes de sa liberté conditionnelle est contraire à bien des égards aux normes d'un état de droit.

Angela Merkel a également réclamé la fin des violences policières contre les manifestants qui protestent pacifiquement en Russie.

Prié de dire si l'Allemagne envisageait de nouvelles sanctions contre la Russie, son porte-parole Steffen Seibert, a rappelé, lors d'une conférence de presse, que l'Union européenne avait déjà imposé des sanctions contre Moscou à la suite de l'empoisonnement en août dernier de l'opposant russe par un agent neurotoxique.

"De nouvelles sanctions ne sont pas à exclure", a-t-il déclaré, ajoutant que Berlin discuterait du dossier avec ses partenaires européens.

Alexeï Navalny a été arrêté le 17 janvier dernier à son retour en Russie après avoir été soigné pendant près de cinq mois en Allemagne à la suite de son empoisonnement. Le Kremlin dément avoir joué le moindre rôle dans cette affaire.

(Michael Nienaber; avec ThomasSeythal; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)