L'Allemagne entre à son tour en reconfinement partiel, Merkel en appelle à la responsabilité de tous

·3 min de lecture
L'ALLEMAGNE ENTRE À SON TOUR EN RECONFINEMENT PARTIEL, MERKEL EN APPELLE À LA RESPONSABILITÉ DE TOUS
L'ALLEMAGNE ENTRE À SON TOUR EN RECONFINEMENT PARTIEL, MERKEL EN APPELLE À LA RESPONSABILITÉ DE TOUS

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne vivra un mois de décembre "tolérable" si les mesures de reconfinement partiel entrées en vigueur ce lundi pour toute la durée du mois de novembre permettent de casser les courbes de l'épidémie de coronavirus, a déclaré Angela Merkel.

Une large partie du succès de la stratégie mise en oeuvre par le gouvernement fédéral et les exécutifs régionaux des Länder va dépendre de la participation et de la compréhension de toute la population, a ajouté la chancelière fédérale.

A l'instar de ses voisins, la première puissance économique européenne fait face à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus.

Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus a grimpé à 545.027, soit 12.097 cas de plus que la veille, selon les données communiquées lundi matin par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. Depuis le début de l'épidémie, le SARS-CoV-2 a provoqué la mort de 10.530 personnes dans le pays.

Pour endiguer la deuxième vague épidémique, les rassemblements privés sont désormais et pour toute la durée du mois de novembre limités à dix personnes provenant de deux foyers maximums. Les restaurants, les bars, les théâtres, les cinémas, les piscines et les salles de sport sont fermés et les concerts annulés.

Les autorités recommandent par ailleurs aux Allemands de s'abstenir de tout déplacement non essentiel et les nuits à l'hôtel ne seront possibles que dans le cadre de déplacements d'affaires indispensables.

Les compétitions sportives professionnelles vont pouvoir se poursuivre tout au long du mois de novembre, mais en huis clos total.

Les écoles restent ouvertes, de même que les magasins à condition qu'ils mettent en oeuvre un protocole sanitaire strict et fassent respecter les distances de sécurité entre les consommateurs.

Angela Merkel a souligné lundi que ces mesures n'avaient pas été prises de gaieté de coeur et a reconnu qu'elles allaient rendre la vie moins agréable. Mais elle a insisté sur l'urgence de la situation, notant que le nombre de malades du Covid-19 admis dans les services de réanimation avait doublé au cours de dix derniers jours.

"Nous ne pouvons pas accepter que la propagation rapide du virus continue de saturer notre système de santé", a-t-elle dit.

A moyen terme, a prévenu Angela Merkel, il est impossible d'affirmer que la vie reprendra un cours normal en décembre. Tout juste a-t-elle souligné face à la presse que si la population respectait ces règles au cours des quatre semaines à venir, "nous serons en mesure d'avoir les conditions d'un mois de décembre tolérable".

Et la dirigeante a prévenu: les fêtes et les grands rassemblements ne seront pas possibles après le 30 novembre, et les Allemands devront continuer de réduire leurs interactions sociales tout au long des mois de l'hiver.

"La lumière au bout du tunnel est encore assez loin", a-t-elle dit.

(Paul Carrel; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)