L'Allemagne a déjà la nostalgie de Merkel

De notre correspondante à Berlin, Pascale Hugues
·1 min de lecture
La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse le 19 novembre 2020 à Berlin.
La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse le 19 novembre 2020 à Berlin.

« Elle va nous manquer. Et Dieu sait qui la remplacera? » C'est ce que l'on entend souvent ces jours-ci en Allemagne, et ce témoignage de respect ne vient pas seulement, loin de là, de conservateurs. Même les Allemands qui n'ont jamais voté pour Angela Merkel sont soudain mélancoliques, voire inquiets, quand ils songent au départ de cette chancelière qui, ce dimanche, fête les 15 ans de son arrivée au pouvoir. Une sympathie que les sondages reflètent plus que jamais. Selon le baromètre Deutschland-Trend publié à la mi-novembre par la chaîne de télévision publique ARD, 74 % des Allemands sont aujourd'hui satisfaits du travail de leur chancelière. Une forte hausse par rapport à la période juste avant la pandémie. Elle transgresse l'appartenance politique.

Angela Merkel est encore plus populaire aujourd'hui que lors de son élection en 2005. Soixante-douze pour cent des Allemands l'approuvaient à l'époque. Une seule fois, en 2015 quand elle refusa de fermer les portes de son pays aux réfugiés, sa solide courbe de popularité flageola. La pandémie profite aussi à l'ensemble de la coalition noire (CDU-CSU)-rouge (SPD) puisque deux tiers des Allemands (67 %) se disent satisfaits du travail qu'effectue le gouvernement sous la houlette de la chancelière. Quel contraste avec la grogne il y a un an à peine quand les analystes politiques prédisaient l'éclatement de cette alliance si difficile et la tenue d'élections anticipées !

Lire aussi Covid : en Allemagne, un confin [...] Lire la suite