L'Allemagne critique l'objectif de hausse des dépenses de l'Otan

BRUXELLES (Reuters) - Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a estimé vendredi que l'objectif affiché par l'Otan de parvenir rapidement à un budget annuel de la défense représentant 2% du PIB n'est "ni atteignable, ni souhaitable", s'inscrivant à l'encontre des exigences de Washington.

Les Etats-Unis contribuent pour près de 70% au budget de l'Alliance atlantique et réclament de leurs alliés qu'ils progressent vite cette année vers cet objectif de 2%.

Seuls quatre pays membres ont obtempéré - Estonie, Grande-Bretagne, Grèce et Pologne.

"Deux pour cent signifierait des dépenses militaires de près de 70 milliards d'euros. Je ne connais pas un responsable politique allemand qui affirmerait que c'est atteignable ou souhaitable", a déclaré Sigmar Gabriel à l'occasion de sa première réunion ministérielle de l'Otan, à laquelle participait le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson. Gabriel a pris le poste de ministre des Affaires étrangères il y a deux mois.

Le chef de la diplomatie américaine n'en a pas moins réitéré les exigences de Washington et souligné que les Etats-Unis mettraient la question à l'ordre du jour du sommet du 25 mai, auquel participera Donald Trump.

"Notre objectif doit être un accord en mai entre dirigeants pour que d'ici la fin de l'année, tous les alliés aient soit respecté les grandes lignes de leur engagement, soit présenté des projets qui démontrent clairement comment (...) réaliser cet engagement", a déclaré Tillerson.

"Les alliés doivent démontrer par leurs actes qu'ils partagent l'engagement du gouvernement américain", a-t-il insisté tout en assurant l'Alliance du soutien de Washington. "Nous conserverons les accords que nous avons pris pour défendre nos alliés", a dit le secrétaire d'Etat.

A Berlin, le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a déclaré que le cabinet d'Angela Merkel avait promis d'augmenter ses dépenses militaires et continuerait à le faire.

Les pays membres ont jusqu'à 2024 pour parvenir à cet objectif.

(Lesley Wroughton, Gabriela Baczynska; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages