L'Allemagne confrontée à une augmentation des infections au Covid-19

·1 min de lecture

En Allemagne, comme ailleurs en Europe, le manque de vaccins complique la lutte contre la pandémie. Lors d'une conférence de presse le 19 mars, les responsables de la politique sanitaire ont exprimé leurs inquiétudes sur les risques qui pourraient frapper leur pays durant l'actuelle troisième vague.

De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Une augmentation très clairement exponentielle » : le vice-président de l’Institut Robert-Koch, en charge de la veille sanitaire en Allemagne, est inquiet. Le nombre d’infections est en hausse sensible -17 000 jeudi 18 mars- et le taux d’incidence viral frôle les 100, niveau au-delà duquel les assouplissements adoptés au début du mois doivent être remis en cause. La ville de Hambourg a pris aujourd’hui une telle décision.

Cette évolution négative qu’explique avant tout le variant britannique du virus, plus infectieux, pourrait dans le pire des cas déboucher vers Pâques sur une situation proche de celle que connaissait l’Allemagne à Noël. Elle impliquerait également un nombre de décès plus importants -ils sont en baisse actuellement- et une situation plus tendue dans les hôpitaux.

Pour Karl Lauterbach, le monsieur Covid-19 du SPD, omniprésent dans les médias et aux côtés du ministre de la Santé, Jens Spahn, il faut le plus vite possible revenir à des mesures plus strictes. La chancelière Angela Merkel doit discuter lundi 22 mars à nouveau avec les régions et ce retour en arrière figurera au centre des discussions.