Lait contaminé : Lactalis aurait négligé plusieurs alertes

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Selon des informations du Canard enchaine, avant le scandale, l'entreprise aurait ete informee du deces d'un bebe qui aurait bu son lait et de plusieurs salmonelloses chez des nouveau-nes mais ne se serait pas reellement penchee sur ces cas...

Lactalis savait-elle que plusieurs lots de son lait étaient contaminés par des bactéries très dangereuses pour les nourrissons ? C’est l’hypothèse qu’émet Le Canard enchaîné dans son édition du 9 janvier. Le journal en veut pour preuve une enquête de la répression des fraudes (DGCCRF) à laquelle il a eu accès. L’enquête mentionnerait en effet le décès en avril 2017 – soit huit mois avant l’affaire – d’un nourrisson de six semaines ayant consommé du lait Lactalis. Le même document ferait état de plusieurs nouveau-nés ayant contracté une salmonellose. L’entreprise aurait été alertée, mais n’aurait pas fait suffisamment d’analyses de ses produits.

Les différents points de l’affaire

Selon Le Canard enchaîné, en avril 2017, donc, un nourrisson meurt après avoir consommé du lait Lactalis. Dans les mois qui suivent, plusieurs bébés ayant eux aussi consommé du lait de cette marque sont contaminés par la salmonelle, et une alerte est lancée en décembre. La mère de l’enfant décédé demande alors à Lactalis d’analyser le lait infantile qui lui reste. D’après le journal à ce moment-là, le groupe aurait déjà détecté dans les lots concernés la présence de cronobacters, des bactéries particulièrement dangereuses. Toutefois, il n’aurait pas fait le maximum en matière d’analyse.

Entre juillet et septembre 2017 par ailleurs, toujours selon Le Canard enchaîné, "à quatre reprises, […] des parents (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi