« Laissez-moi tranquille » : le mari de Delphine Jubillar sort du silence

Par LePoint.fr (avec AFP)
·1 min de lecture
Cédric Jubillar participe aux recherches de son épouse Delphine le 22 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, près d'Albi.
Cédric Jubillar participe aux recherches de son épouse Delphine le 22 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, près d'Albi.

Depuis la disparition inexpliquée de sa compagne Delphine, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Cédric Jubillar s'est drapé dans la discrétion. Le plaquiste de profession est toutefois sorti de sa réserve, vendredi 30 avril 2021, quelques heures à peine après avoir été auditionné en « qualité de partie civile » par les magistrats instructeurs en charge du dossier. Dans un court post publié sur son compte Facebook et repéré par nos confères de Midi libre, le père de famille a confirmé lui-même l'existence de cette audition, avant d'appeler au respect de sa vie privée : « Donc maintenant les curieux, vous savez quoi : allez faire votre vie fictive ailleurs et laissez-moi tranquille. Merci? » Cédric Jubillar en profite également pour remercier « tous ceux qui [lui] ont envoyé des messages » de soutien à la suite de son audition.

Son avocat, le pénaliste tarnais maître Jean-Baptiste Alary, assure que « l'audition de ce [vendredi] matin s'est passée dans un climat parfaitement serein entre mon client et les magistrats. La qualité de partie civile de mon client a été confirmée et aucune mise en cause n'est envisagée ». Cédric Jubillar a répondu aux questions des magistrats durant 1 h 30. Il avait déjà été interrogé par les gendarmes, mais jamais auditionné par les juges d'instruction.

Bonsoir à vous je tiens à remercier tous ceux qui m'ont envoyés des messages auxquels je n'ais pas répondu........

Publiée par Cédric Jubillar sur Vendredi 30 avril 2021 [...] Lire la suite