"Laisserez-vous les passions du moment l’emporter sur les nécessités nationales ?" lance Fillon aux cadres de LR

franceinfo avec AFP
"Laisserez-vous les passions du moment l’emporter sur les nécessités nationales ?" lance Fillon aux cadres de LR


François Fillon ne lâche rien. Dans son discours prononcé dimanche 5 mars place du Trocadéro, à Paris, le candidat Les Républicains à la présidentielle a mis la pression sur les cadres de son parti, de plus en plus nombreux à évoquer son retrait. "Laisserez-vous les passions du moment l’emporter sur les nécessités nationales ? Laisserez-vous les intérêts de factions et de carrière (...) l’emporter sur la grandeur et la cohérence d’un projet adopté par plus de quatre millions d’électeurs ?" leur a-t-il lancé.

"Je sais quelle est ma part de responsabilité"

"Je continuerai à dire à mes amis politiques que ce choix à la fois leur appartient et ne leur appartient pas. Parce que ce choix est le vôtre, celui de vos suffrages et à travers eux, de vos espérances. Il sera, j’en suis sûr, celui de la France tout entière si nous nous ressaisissons tous ensemble dans un ultime effort", a-t-il poursuivi, semblant placer son sort entre leurs mains.

Au début de son discours, le candidat a reconnu "deux erreurs". "Je sais bien quelle est ma part de responsabilité dans cette épreuve. C'est bien par ma faute que mon projet rencontre de si formidables obstacles", a-t-il déclaré.

Retrouvez cet article sur Francetv info

François Fillon : cinq jours de bras de fer
Alain Juppé fera une déclaration à la presse lundi matin
Quatre choses à retenir de l'interview de François Fillon sur France 2
François Fillon à l'offensive du Trocadéro
VIDEO. "Je ne vois pas de raison de me retirer" : Regardez l'intégralité de l'interview de François Fillon sur France 2

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages