Dans l'Aisne, Emmanuel Macron dans les pas du général de Gaulle

Emmanuel Macron est ce dimanche 17 mai dans l’Aisne pour célébrer la bataille de France et les combats de Montcornet, menés par Charles de Gaulle le 17 mai 1940. Le président veut rendre hommage à « l’esprit de résistance » du général.

Mettre ses pas dans ceux du général de Gaulle, au moment où la France livre un combat inédit contre le coronavirus, c’est forcément symbolique. Et les symboles, Emmanuel Macron aime en user. D’ailleurs dans son entourage, on assume que De Gaulle ait « inspiré » Macron. « L’esprit de résistance », « le dépassement », « la notion d’unité », tout cela fait écho en lui. 

Pour autant, à l’Elysée, on prévient qu’il ne faut pas voir dans cette commémoration le moment d’une « refondation politique » pourtant attendue. L’objectif affiché est de reprendre le cours de la « vie mémorielle » et de lancer l’année de Gaulle, dont les commémorations étaient prévues et dont Montcornet est la première étape avant les cérémonies des 80 ans de l’Appel du 18-Juin et des 50 ans de la mort du général, en novembre.

« De Gaulle avant De Gaulle »

Dans l’Aisne, Emmanuel Macron veut rendre hommage « au De Gaulle avant De Gaulle », au colonel visionnaire, mais aussi aux soldats français qui ont combattu et dont le courage est resté dans « un angle mort de l’histoire » qui a surtout retenu la défaite. Le chef de l’Etat reprend le fil rouge de sa politique mémorielle avec l’exaltation des « héros français ». Comme pour rappeler que c’est le combat et l’union qui comptent pour sortir des crises.