L'Aile ou la cuisse (France 3) : pourquoi Louis de Funès a failli ne jamais faire le film

Dans L'Aile ou la cuisse, comédie culinaire de Claude Zidi sortie en 1976, Louis de Funès incarne Charles Duchemin, directeur d'un guide gastronomique, qui se trouve un adversaire de taille en la personne de Jacques Tricatel (Julien Guiomar), le PDG d'une chaîne de restaurants. Son fils Gérard (interprété par Coluche) anime en cachette une petite troupe de cirque. Voici quelques secrets de cuisine d'un film culte.

La mémorable – et unique – collaboration entre Louis de Funès et Coluche a bien failli ne jamais avoir lieu.

En mars 1975, Louis de Funès est victime de deux attaques cardiaques. Après plus de deux mois d’hospitalisation, il doit prendre un long repos forcé. Car s’il continue à ce rythme, il va y laisser sa peau. Amaigri, diminué physiquement, il passe ses journées alité. Après un an d’inactivité, il est contacté par le réalisateur Claude Zidi, qui lui propose le rôle principal dans L’Aile ou la cuisse.

Un tandem difficile à former

Dix ans auparavant, l’acteur avait déjà donné dans le genre culinaire avec Le Grand Restaurant (1966). Cette fois, il doit interpréter un critique gastronomique qui a donné son nom à un guide (Duchemin… qui sonne comme Michelin). Louis de Funès est emballé. Reste à trouver l’acteur qui jouera son fils. Dans une première version du scénario, de Funès n’a pas un seul garçon, mais quatre : les Charlots ! Finalement, le producteur Christian Fechner tente de les remplacer par Pierre Richard… qui se désiste car il n’aime ni son rôle, ni l’intrigue.

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Gilles Verdez en larmes dans TPMP : Fatou le pardonne en direct (VIDEO)
Fabien Lecoeuvre très ému par une énorme surprise de Cyril Hanouna (VIDEO)
TPMP : Jean-Michel Maire très ému par un message de sa fille, il fait une déclaration bouleversante à son ex-femme (VIDEO)
"Je n’ai pas été à la hauteur" : Gilles Verdez fait une tendre déclaration à Fatou dans TPMP et lui demande pardon (VIDEO)
Quotidien : le récit glaçant de Yoann Barbereau, victime d'un complot en Russie