L'agonie d'une galaxie en collision révélée par Alma

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Il y a 60 ans, juste avant la découverte des quasars, le modèle cosmologique standard était celui d’un Univers sans commencement ni fin dans le temps et spatialement infini bien qu’en expansion éternelle. Pour un observateur, peu importait donc son lieu de naissance et sa date sur la grande horloge cosmique, le cosmos autour de lui, et aussi loin que ses télescopes pouvaient porter, aurait toujours eu le même aspect. Un temps cosmique existait également pourvu que la distribution de matière à suffisamment grande échelle soit homogène, tout comme le montrent aujourd’hui les observations des quasars et des grandes structures cosmiques formant des filaments d’amas de galaxies.

Pour maintenir une densité constante et uniforme, des processus de création de matière étaient postulés, pas si éloignés finalement de ce qui sera proposé pour faire naître les particules de matière via la théorie de l’inflation.

Mais ce modèle cosmologique, déjà en difficulté avec l’observation des quasars uniquement à plusieurs milliards d’années-lumière et donc dans un lointain passé, ce qui n’était pas en accord avec un cosmos identique et partout et tout le temps, volera en éclat avec la découverte du rayonnement fossile en 1965. Des pionniers, comme le prix Nobel James Peebles, en prendront acte tout de suite et commenceront à construire des théories concernant la naissance des galaxies et la formation des grandes structures les rassemblant. Les observations suivront ou devanceront ces théories grâce à des télescopes comme Hubble ou ceux du W. M. Keck Observatory.


Depuis 13,7 milliards d’années, l’Univers n’a cessé d’évoluer. Contrairement à ce que nous disent nos yeux lorsque l’on contemple le ciel, ce qui le compose est loin d’être statique. Les physiciens disposent des observations à différents âges de l’Univers et réalisent des simulations dans lesquelles ils rejouent sa formation et son évolution. Il semblerait que la matière noire ait joué un grand rôle depuis le début de l’Univers...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura