L'Agence tous risques (C8) Budget, casting... Le long chemin de la série au film

Changement de décor

En 1983, aux États-Unis, et en 1984 sur TF1, le public découvrait quatre vétérans du Vietnam, emprisonnés pour avoir pillé, sur ordre, une banque d’Hanoï. Incapables de prouver leur innocence, les têtes brûlées s’évadaient, façon Prison Break, et créaient l’Agence tous risques pour voler au secours de la veuve et de l’orphelin. Pour le grand écran, le contexte a été réactualisé : les nouveaux héros ont combattu en Irak.

Nouveau casting

Cheveux teints couleur platine et lesté de plusieurs kilos de muscles, Liam Neeson enfile avec panache la panoplie du colonel Hannibal Smith. Verdict : l’acteur irlandais est aussi charismatique que son modèle. Classe, drôle et cool, Bradley Cooper assure, dans la peau de Futé, le beau gosse de la dream-team. Avec sa dégaine à la MacGyver et sa casquette vissée sur le crâne, Sharlto Copley plane tout autant que son prédécesseur Looping, le pilote brindezingue de service. Il fallait au moins un champion de free-fight comme Quinton Johnson pour incarner le puissant Barracuda. Pas aussi charismatique que Mister T, le nouveau Bibendum à la coupe d’Iroquois se la joue nettement moins bling-bling que son prédécesseur.

À lire également

Ces stars de séries qui ont mal tourné (PHOTOS)

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi