L'Afrique du Sud enregistre sa première baisse du chômage depuis deux ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une lueur d’espoir semble se dessiner en Afrique du Sud, sur le front de l’emploi. Pour la première fois depuis deux ans, le taux de chômage officiel est légèrement en baisse au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent. Alors que l’économie du pays avait été durement touchée par la pandémie de Covid, ces derniers chiffres sont un pas dans la bonne direction pour le gouvernement de Cyril Ramaphosa, mais la situation est encore loin d’être au beau fixe.

Avec notre correspondante à Johannesburg, Claire Bargelès

Le taux de chômage s’établit désormais à 34,5% selon l’institut sud-africain des statistiques (StatsSA), soit une baisse de 0,8%. La première depuis juillet 2020. 370 000 emplois ont été créés lors du premier trimestre de l’année, notamment grâce aux programmes du gouvernement dans les secteurs des services communautaires et sociaux. L’industrie et le commerce ont également contribué à cette embellie.

Cette bonne nouvelle est cependant à relativiser, car le nombre de personnes occupant un emploi, soit un peu moins de 15 millions d’actifs, est plus faible qu’avant la pandémie de Covid-19. Le pays conserve l’un des taux de chômage les plus élevés au monde, et avec une définition élargie qui prend en compte ceux qui ont abandonné toute recherche d’emploi, ce taux grimpe même jusqu’à 45,5%, avec des jeunes actifs qui restent toujours les plus vulnérables.

Enfin, l’institut des statistiques indique également que ces chiffres sont à prendre avec prudence, alors que la pandémie a perturbé sa collecte de données.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles