L'Afrique du Sud durcit les restrictions face au coronavirus

·1 min de lecture
L'AFRIQUE DU SUD DURCIT LES RESTRICTIONS FACE AU CORONAVIRUS

JOHANNESBURG (Reuters) - L'Afrique du Sud va durcir les restrictions pendant 14 jours pour freiner l'épidémie de COVID-19, relancée par la présence massive du variant Delta, a annoncé dimanche le président Cyril Ramaphosa.

Le pays le plus touché du continent africain en termes de cas enregistrés et de décès a enregistré près de 18.000 nouveaux cas samedi, non loin du "pic" observé en janvier, et les scientifiques s'inquiètent de la propagation du variant Delta, initialement observé en Inde.

"Des restrictions supplémentaires sont nécessaires (...)Notre objectif est de limiter les contacts sociaux tout en préservant l'économie", a déclaré Cyril Ramaphosa dans une allocution télévisée.

Tous les rassemblements vont être interdits, un couvre-feu sera instauré entre 21h00 et 04h00 heures du matin et la vente d'alcool sera interdite.

Les écoles commenceront à fermer à partir de mercredi mais les plages et les parcs resteront ouverts. Les restaurants pourront vendre de la nourriture uniquement à livrer ou emporter.

"Nous évaluerons l'impact de ces interventions après 14 jours pour déterminer si elles doivent être maintenues ou ajustées", a dit le président.

L'Afrique du Sud a récemment reçu 1,4 million de doses de vaccin Pfizer via le programme Covax et 1,2 million de doses supplémentaires du vaccin Johnson & Johnson, a-t-il précisé.

La campagne de vaccination en Afrique du Sud se déploie lentement, avec seulement 2,7 millions de doses administrées sur une population totale de 60 millions d'habitants.

Face aux manifestations de l'opposition, le gouvernement s'est fixé pour objectif de plus que doubler le nombre de vaccinations quotidiennes le mois prochain.

(Reportage Alexander Winning et Tanisha Heiberg ; Version française Elizabeth Pineau, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles