L’Afrique, grande oubliée de la vaccination, alerte l’ONU

·1 min de lecture
L'Afrique n'a reçu que 2 % de tous les vaccins administrés à l'échelle mondiale.
L'Afrique n'a reçu que 2 % de tous les vaccins administrés à l'échelle mondiale.

Le Conseil de sécurité a souligné mercredi, dans une déclaration adoptée à l'unanimité, la nécessité d'accroître l'aide à l'Afrique face à la pandémie de Covid-19, notamment en matière de vaccins, jugeant insuffisante la vaccination de ce continent. « Le Conseil trouve préoccupant que l'Afrique n'ait reçu que 2 % de tous les vaccins administrés à l'échelle mondiale », indique ce texte adopté lors d'une session virtuelle et ministérielle sur la paix et la sécurité en Afrique organisée par la Chine.

« Il faut offrir à toutes et tous, y compris aux plus vulnérables, un accès équitable à des diagnostics, des traitements, des médicaments et des vaccins de qualité, sûrs, efficaces et d'un coût abordable pour lutter contre le Covid-19 », ajoute la déclaration. Le Conseil de sécurité « invite les pays développés et tous ceux qui peuvent le faire à accélérer le don de doses de vaccins sûrs et efficaces aux pays africains qui en ont besoin », précise le texte.

Créer « des conditions plus justes »

« Il faut appuyer davantage les pays africains, en particulier ceux qui sont touchés par un conflit, ainsi que les organisations régionales et sous-régionales, pour permettre à ces pays de se relever de la pandémie et de reconstruire en mieux, de façon à créer des conditions plus justes, plus égales, plus équitables et plus inclusives », indique par ailleurs la déclaration. La semaine dernière, le Centre de contrôle et de prévention des maladies en Afrique (Africa CDC), qui dé [...] Lire la suite