L'Afghanistan enterre ses morts après un séisme qui accentue la crise humanitaire

L'Afghanistan enterre ses morts après un séisme qui accentue la crise humanitaire

Un alignement corps et de tombes dans la province de Paktika illustre l'ampleur du séisme qui a frappé cette région du sud-est de l'Afghanistan, où un bilan toujours approximatif fait état d'un millier de morts et de 1 500 blessés.

Au moins 1 000 morts

Cette catastrophe s'ajoute à une situation économique déjà dramatique dans l’Afghanistan des talibans, où des millions de personnes souffrent de la famine.

Les ONG internationales peinent à répondre à l'urgence : "Nous pouvons leur fournir une aide vitale qui les aidera à court terme. Ce que nous ne voulons pas voir dans vingt ans, ce sont des personnes déplacées vivant dans des camps de fortune", souligne Rebecca Roby du Conseil norvégien pour les réfugiés.

De nombreuses habitations détruites

De nombreuses victimes du séisme ont été ensevelies sous leurs maisons qui n'ont pas résisté aux puissances secousses évaluées à 5,9 sur l'échelle de Richter :"Il y a quatre martyrs dans ma famille. Je les ai enterrés aujourd'hui. Douze personnes de ma famille sont également blessées. Je suis tellement impuissante, je n'ai pas d'argent."

Les opérations de sauvetage sont ralenties par le manque de moyens et les difficiles conditions d'accès aux sinistrés dans cette région montagneuse. L'ONU a annoncé l'envoi d'équipes de secours et d'aide humanitaire.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles