L'affaire Patrick Poivre d'Arvor classée sans suite : cet élément qui a tout fait basculer

·1 min de lecture

Après plus de quatre mois d’enquête, la nouvelle est tombée : l’affaire Patrick Poivre d’Arvor a été classée sans suite en raison de « prescription » et pour « insuffisance de preuves ». L’issue de cette affaire a été conclue grâce notamment à un élément déterminant du dossier. Plus précisément l’agenda de Dominique Ambiel, a précisé Le Parisien, ce vendredi 25 juin, qui a pesé dans la défense du journaliste. Le carnet a ainsi été analysé à la date du 29 avril 2009, le jour du second viol présumé.

Ce jour-là, Dominique Ambiel, un ami de Patrick Poivre d’Arvor et président de la société A Prim Group, a organisé une réunion dans son bureau à 16 heures. Le local étant situé à côté de celui du journaliste, il affirme n’avoir assisté à aucune scène de viol dans la pièce du journaliste, entièrement vitrée et donnant sur le sien. Le Parisien précise que Dominique Ambial a ajouté ne pas avoir été dans la partie visible de son bureau, là où il aurait pu voir là scène, à travers « un miroir situé au fond du jardin japonais longeant la pièce de PPDA ».

Les enquêteurs de la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne (BRDP) ont ainsi constaté la configuration du bureau et ont remis en question le récit de Florence Porcel au moment des faits présumés, alors qu’elle avait dessiné un plan de la pièce. Un autre élément a remis en question les accusations de Florence Porcel : sa conversation avec Martine P., une romancière, sur Facebook. Cette dernière avait d’ailleurs affirmé aux enquêteurs (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le saviez-vous ? Cathy Andrieu (Les Mystères de l'amour) a une cousine célèbre
"Sincère" mais "brutal" : Éric Dupond-Moretti a les oreilles qui sifflent
"Trop, c'est trop !" : pourquoi le prince Charles a coupé les vivres à Meghan et Harry
Le saviez-vous ? L'ex mari de Sheila a chanté des génériques de séries cultes
Sara Mortensen (Astrid et Raphaëlle) séparée de Bruce Tessore ? Cette confidence qui met le doute

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles