"L'affaire d'Outreau" : La réalisatrice Andréa Bescond accuse France 2 de "décrédibiliser la parole de l'enfant"

Andréa Bescond sur le plateau de

Invitée de TV5 Monde hier, la cinéaste a estimé "qu'on n'avait pas besoin de faire cette immense rétrospective autour de l'affaire d'Outreau".

Fiasco d'une erreur judiciaire qui a marqué la société française. France 2 proposait, mardi soir en première partie de soirée, les deux premiers des quatre épisodes de la série documentaire "L'affaire d'Outreau". Signée Agnès Pizzini et Olivier Ayache-Vidal, celle-ci revient dans un format hybride à mi-chemin entre le cinéma, la série et le théâtre sur ce célèbre procès à l'issue duquel quatre adultes ont été reconnus coupables de pédophilie sur douze enfants du quartier de la tour du Renard. Mais qui a aussi conduit treize innocents, à l'issue de l'instruction menée par le juge Fabrice Burgaud, derrière les barreaux. Accusés à tort, certains ont passé plus de trois ans en prison pour rien.

"Il y a quand même des enfants qui ont été violés"

Sur le plateau de "L'invité" de TV5 Monde, Andréa Bescond a rompu, hier, le flot de critiques dithyrambiques que suscite la série documentaire dans la presse. "Je trouve qu'il y a toujours une façon de décrédibiliser la parole de l'enfant en France. Dès qu'il y a une occasion, on la saisit", a chargé hier la réalisatrice du film "Les chatouilles", elle-même victime de violences sexuelles pendant son enfance.

Et la cinéaste de poursuivre : Dans "cette série, 'L'affaire d'Outreau' est présentée comme le grand fiasco. Oui, bien sûr, cela a été un fiasco. On connaît tous cette histoire". "Mais il y a quand même des enfants qui ont été violés. Mais alors par qui ? Il y a quand même une...

Lire la suite

À lire aussi

Débat sur la peine de mort dans "TPMP" : Pas de manquements de C8, selon l'Arcom
Twitter : Les revenus du réseau social se sont effondrés depuis son rachat par Elon Musk
"Les 12 coups de midi" : Un youtubeur participe au jeu de TF1 face à Stéphane

VIDÉO - "Je l'ai éviscéré, dépecé : Andréa Bescond cash sur son violeur, l'actrice honnête avec ses enfants