L'affaire du champagne russe pourrait passer devant l'Organisation mondiale du commerce, assure Paris

·1 min de lecture

La France croit au dialogue pour régler son différend avec la Russie sur l'appellation Champagne, mais portera si nécessaire le dossier devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a assuré mardi le ministre français des Affaires étrangères. "Nous allons agir dans les jours qui viennent auprès des autorités russes, en relations bilatérales mais aussi au niveau européen, pour défendre les intérêts de nos producteurs et surtout les intérêts de nos indications géographiques", a indiqué Jean-Yves Le Drian à l'Assemblée nationale.

"Si d'aventure il y a des violations avérées des règles de l'Organisation mondiale du commerce, et bien nous poursuivrons, comme nous avions envisagé de le faire antérieurement à l'égard de la Russie. J'espère que le dialogue permettra de régler cette difficulté", a-t-il ajouté.

Une loi, signée vendredi en Russie, oblige les distributeurs de marques de champagne à inscrire sur la contre-étiquette, placée au dos de la bouteille, la mention "vin pétillant", réservant la traduction de champagne en russe - "Champanskoïe" selon la translittération française - aux producteurs russes de vins pétillants.

Cette décision a provoqué la colère des producteurs de champagne, qui ont interpellé les diplomaties française et européenne.

>> A lire aussi - Après avoir menacé de suspendre ses livraisons de champagne en Russie, Moët Hennessy fait marche arrière

Regrettant un "examen vraiment très rapide au parlement russe" du texte en question, le chef de la diplomatie française (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après avoir empêché une mère d'allaiter, Disneyland Paris présente ses excuses
Vidéo : un tank russe détruit un missile qui le visait grâce à une nouvelle technologie
Elle avait lancé "sale noire" à la caissière, la cliente du Carrefour condamnée à six mois de détention à domicile
Écosse : ils profitent d'une alarme incendie pour partir sans payer du restaurant
En Extrême Orient, un avion de ligne russe avec 28 personnes à bord disparaît des radars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles