Lafarge accusé de crimes en Syrie : une nouvelle mise en examen possible

La Cour de cassation française a estimé mardi que le cimentier Lafarge pouvait être mise en examen pour "complicité de crimes contre l'humanité" en Syrie, annulant une décision prise en 2019 par la Cour d'appel d'abandonner cette charge. William Julié, avocat spécialisé en droit pénal et droits humains, était l'invité de France.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles