Laeticia Hallyday a réalisé son rêve… en prenant le métro

·1 min de lecture
Laeticia Hallyday a pris le métro pour la première fois grâce à son nouveau compagnon.

Grâce à son nouveau compagnon, Laeticia Hallyday a pris le métro pour la première fois. Un événement dont elle « rêvait », a-t-elle confié à « Paris Match ».

Chacun ses rêves. En marge de la journée d'hommage à Johnny Hallyday, qui s'est déroulée à Paris le mardi 14 septembre, Laeticia Hallyday s'est confiée sur sa nouvelle vie dans les colonnes de Paris Match. Depuis la mort de son rockeur de mari, le 5 décembre 2017, la quadragénaire a refait sa vie aux côtés du réalisateur français Jalil Lespert. Grâce à ce dernier, Laeticia Hallyday a d'ailleurs réalisé un de ses rêves d'enfance : prendre le métro. Une activité particulièrement banale et rébarbative pour les Franciliens, mais que Laeticia Hallyday n'avait jamais eu l'occasion de pratiquer.

À LIRE AUSSI L'esplanade Johnny Hallyday inaugurée avec Anne Hidalgo et Laeticia Hallyday

La vie avec Johnny, et sans la RATP

« Jalil m'a aussi fait découvrir le métro. À 46 ans, cachée sous un chapeau et un masque, j'ai réalisé mon rêve d'ado », raconte la veuve du plus célèbre chanteur français. Une naissance au monde souterrain qui, reconnaît-elle, « peut paraître invraisemblable ». « J'ai peu vécu à Paris », explique Laeticia Hallyday. Surtout, elle était très jeune (21 ans) lorsqu'elle a épousé Johnny Hallyday en 1996. La profession de son mari rendant mécaniquement impossible un trajet en métro, ce dernier « déclenchant une émeute » à chaque fois qu'il mettait un pied dans la rue. Comme quoi, même à 46 ans, les rêves les plus fous peuvent encore se réaliser...

À LIRE AUSSI « Un sentiment d'abandon » : les confidences de Laeticia Hallyday

Lire la suite sur LePoint.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles