Laeticia Hallyday : Jalil Lespert bien moins embarrassé par le souvenir de Johnny que Pascal Balland

·1 min de lecture

A peine débarquée sur le sol parisien, Laeticia Hallyday n'a qu'une chose en tête, rompre avec Pascal Balland, avec qui elle est en couple depuis un an, et retrouver celui qui l'a fait vibrer à distance depuis des jours, Jalil Lespert. Le 12 octobre dernier, lors d'un tête à tête avec le restaurateur, elle lui avoue préférer rompre. Il faut dire que Laeticia Hallyday avait encore en travers de la gorge le dernier faux-pas de son compagnon, qui avait rechigné à se rendre sur la tombe du rockeur quand il séjournait avec elle à Saint-Barth l'été dernier. Les veillées funèbres, très peu pour lui. Le souvenir de Johnny Hallyday, constamment présent, irritait Pascal Balland. Le couple ne dormait d'ailleurs pas dans la villa Jade mais dans un bungalow à côté, pour ménager le nouvel amant ? Leur histoire ne pouvait plus durer. Lucide sur cette relation, Laeticia Hallyday avouera : "nous sommes souvent un mariage à trois". Le couple est dans l'impasse, la veuve du rockeur préfère rompre.

D'autant plus qu'une autre histoire semble s'écrire pour Laeticia Hallyday. Le chanteur est toujours bien présent dans sa tête mais c'est Jalil Lespert qui semble désormais avoir pris possession de son coeur. Et à la différence de Pascal Balland, le réalisateur ne se montre pas franchement jaloux de celui qui l'a précédé. Au contraire, c'est un peu grâce à lui si les deux tourtereaux prennent contact par téléphone, Jalil Lespert souhaitant évoquer avec la gardienne du temple la réalisation d'un biopic sur (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laeticia Hallyday : sa fille Jade fait ses devoirs dans le bureau de Johnny
C’est officiel, le prochain James Bond est une femme : qui est Lashana Lynch, son interprète?
Melania Trump : ce coup de téléphone d'une célèbre actrice française fait rire la Toile
Jean-Pierre Foucault et les Miss France : son gros coup de pouce à Sophie Thalmann enfin révélé
«Virez-le moi » : Nicolas Bedos s’en prend à Jean Castex