Laeticia Hallyday critiquée pour son mauvais goût : "La pochette de l’album posthume de Johnny fout le cafard”

Il y a des sujets qui ne feront jamais l’unanimité, surtout lorsqu'ils concernent l’idole des jeunes. Jean-Marie Périer, photographe et ami de longue date de Johnny Hallyday se montre très critique envers l'album sorti après la mort du chanteur, "Je n'avais jamais écouté l'album", admet-il à la Dépêche du Midi. "La raison ? "Rien que la laideur de la pochette me foutait le cafard". Cette pochette, en noir et blanc, a été imaginée par Dimitri Coste, un intime de la famille Hallyday. Elle avait été réalisée quelques années plus tôt pour un précédent opus, L’attente, sorti en 2012. Une autre pochette lui a finalement été préférée. C’est Laeticia Hallyday, elle-même, qui a décidé de l’utiliser pour cet album posthume.

"The show must go on et le business aussi", poursuit Jean-Marie Périer. "Ca ne me dérange pas dès lors que c’est bien fait". Ce n’est pas la première fois que cet album se retrouve au centre du débat. Pendant de long mois, cet album posthume s’est retrouvé au coeur de la bataille judiciaire opposant les avocats de Laeticia Hallyday et ceux de Laura Smet et David Hallyday.

S’il ne trouve pas d’intérêt pour le premier album posthume de Johnny Hallyday, Jean-Marie Périer admet que le second album orchestré par Yvan Kassar est "formidable". "Je crois que Jojo serait très heureux du résultat", affirme-t-il à la Dépêche du Midi. Un album qui reprend tous les titres emblématiques du chanteur : de Diego, libre dans sa tête à Que je t’aime en passant par L’envie, Sans pour sang,

Retrouvez cet article sur GALA

Brigitte Macron, "la vraie Madame Culture de l’Elysée"
Laeticia Hallyday impitoyable : cette humiliation dont les filles de David n’ont jamais parlé
Mélanie Laurent : pourquoi elle a bien fait de mentir à Quentin Tarantino
Johnny Hallyday : cette partie de Monopoly avec Chantal Goya qui a dégénéré
François Hollande vachard : cette blague très méchante sur Nicolas Sarkozy