La lady, la variole... et le premier vaccin

·2 min de lecture

On accorde souvent à Pasteur la paternité du vaccin. À tort. Elle revient à l'Anglais Jenner qui, au 18e siècle, reprit le principe de la "variolisation", importé de Turquie par une aristocrate.

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir - Les Indispensables n°206, daté juillet/ septembre 2021.

Si l’on entrevoit aujourd’hui une issue à la pandémie de Covid-19, c’est en grande partie grâce à… une aristocrate anglaise qui fit preuve d’audace et de bravoure, il y a trois siècles exactement. Printemps 1721 : une épidémie de variole s’abat sur le Royaume-Uni. Confinée dans sa maison de Twickenham, Mary Wortley Montagu suit avec inquiétude la propagation de la maladie. Elle-même a failli être emportée par cette smallpox – petite vérole – qui fait des ravages : le taux de mortalité grimpe à 20 %. Contre l’avis des experts, elle décide alors d'inoculer à sa fille, âgée de 3 ans, une petite quantité de pus tirée des pustules d'un malade. Une technique - employée exclusivement par des femmes - qu'elle a observée quelques années auparavant dans l'Empire ottoman, où son mari était ambassadeur. "Il y a un groupe de femmes âgées qui s'occupent d'effectuer l'opération chaque automne [ ] sur des milliers de personnes [ ] et il n'y a pas encore un seul cas de décès", écrivait-elle alors à un ami depuis la Turquie.

La première personne en Occident immunisée contre la variole

Cette inoculation variolique, pratiquée en Asie depuis des siècles afin de diminuer l'impact de l'infection par le virus de la variole (appartenant à la famille des Poxviridae), restait largement inconnue en Europe. Convaincue par des compatriotes qui s'étaient fait "varioliser" eux-mêmes, elle avait alors réalisé l'opération sur son fils. De retour en Angleterre, l'explosion épidémique la décide à répéter l'expérience sur sa fille, qui devient ainsi la première personne en Occident immunisée contre la variole. "Je suis suffisamment patriote pour prendre le risque d'apporter cette invention salutaire en Angleterre", affirme-t-elle sans hésitation. Dès lors, la variolisation se répand rapidement en Europe, y compris auprès de personnalités telles que les rois de Suède et du Danemark ou l'impératr[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles