Lady Louise Windsor : la petite-fille de la Reine ne passera pas ses examens

·1 min de lecture

Lady Louise Windsor s'attendait certainement à être, enfin, débarrassée de ses examens de fin d'année. Mais ce mardi 5 janvier, à l'image de nombreux écoliers préparant leurs GCSE's et leurs A-Levels (à savoir, les équivalents du brevet des collèges et du baccalauréat en France), la petite-fille de Sa Majesté Elizabeth II a appris qu'elle devra attendre une année supplémentaire avant de pouvoir s'accorder quelques temps de répit. En cette année 2021, le Royaume-Uni espérait un renouveau notamment à la suite de l'entrée en vigueur du Brexit qui lui a permis de s'émanciper officiellement de l'Union Européenne. Malheureusement, une variante hors de contrôle du coronavirus a rattrapé les Britanniques et forcé Boris Johnson à prendre des décisions difficiles.

Ainsi, en instaurant un reconfinement national (déjà établi dans les trois quarts du pays, et notamment à Londres, soumise au stade 4 du plan de lutte contre le Covid-19), semblable à celui qui avait été imposé au mois de mars 2020, le Premier ministre a également révélé que les écoles seraient contraintes à la fermeture, annonçant dans la foulée l'annulation de tout examen du cycle secondaire. Une déception certaine pour Lady Louise Windsor qui s'apprêtait à passer de premières épreuves, selon l'édition britannique du magazine Hello!, avant de pouvoir relever le défi du baccalauréat anglo-saxon en tant qu'élève de l'école Saint Mary's Ascot, dans le courant de l'année 2022. Après avoir décroché son brevet au mois d'août 2020 (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Sylvie Tellier pas rancunière envers Jean-Pascal Lacoste
VIDÉO - "Nous allons bien" : la sérénité de Julia Minkowski, femme de Benjamin Griveaux
PHOTO - Valérie Trierweiler : son stage de survie au Maroc
VIDÉO - "J'espère qu'on n'aura pas d'attaque nucléaire !" : Pascal Praud pas rassuré
Karine Lacombe "heurtée de plein fouet par les attaques" : elle raconte son calvaire