Qui est Lady Louise, la petite-fille préférée de la reine Elizabeth?

Lady Louise Windsor le 3 juin 2022 lors du jubilé de la reine - Paul Ellis
Lady Louise Windsor le 3 juin 2022 lors du jubilé de la reine - Paul Ellis

"Très intelligente", "arme secrète de la monarchie", "attentionnée"... Les superlatifs pleuvent sur Lady Louise Windsor, la petite-fille de la reine Elizabeth II que tous les médias britanniques présentent comme sa favorite. Mais qui est cette discrète jeune femme qui fêtera ses 19 ans en novembre prochain?

Fille du prince Edward et de Sophie de Wessex, Lady Louise Windsor est née le 8 novembre 2003 à Frimley, dans le comté de Surrey. Elle se situe à la quinzième place dans l’ordre de succession au trône britannique, derrière son frère cadet James, en raison de la règle de primogéniture à préférence masculine, modifiée en 2013, mais non rétroactive.

Née prématurée, après un accouchement compliqué, Louise souffre également d'ésotropie, une forme de strabisme corrigée en 2006, puis en 2013.

"Les bébés prématurés peuvent souvent avoir un strabisme car les yeux sont la dernière chose à se finaliser chez un enfant. Son strabisme était si prononcé quand elle était petite et il fallait se dépêcher de la soigner. Mais maintenant tout va bien. Sa vie est parfaite", a déclaré sa mère Sophie à The Express.

Ambassadrice pour la prévention de la cécité

En raison de ses troubles de la vue, Louise s'est engagée auprès des aveugles et des malvoyants. Ambassadrice depuis 2003 de l'Agence internationale pour la prévention de la cécité, la jeune fille s'est battue pour cette cause au Qatar et en Inde, pour y présenter des programmes de prévention.

Le nom de Louise est révélé le 27 novembre 2003, une vingtaine de jours après sa naissance. Le baptême a lieu au château de Windsor le 24 avril 2004. Elle porte à cette occasion le vêtement de baptême commandé par la reine Victoria, qui a été porté par huit générations d'enfants royaux. Elle est la dernière à l'avoir porté.

Louise a étudié à St George's School avant d'être scolarisée à la St Mary's School. C'est dans cet établissement très sélect qu'elle se spécialise en anglais, histoire, politique et théâtre, et participe au prix international du duc d’Édimbourg, un programme d’encouragement à la jeunesse fondé en 1956 par son grand-père Philip.

"Incroyablement proches"

Assez épargnée par les tabloïds depuis sa naissance, elle est absente des réseaux sociaux, mais s'expose davantage depuis 2018. Sa première intervention publique remonte à 2011. Âgée de 7 ans, elle est cette année-là demoiselle d'honneur lors du mariage du prince William et de Kate Middleton, ses cousins.

Lady Louise était, selon les médias britanniques qui notent sa ressemblance avec la reine au même âge, la petite-fille préférée d'Elizabeth II. C'est notamment leur passion commune pour les chevaux, qui les liait. D'après New Idea, La jeune fille faisait régulièrement de longues promenades à cheval avec sa grand-mère. Et après le retrait de Harry et Meghan de la famille royale en 2020, Louise a dû endosser un rôle plus important auprès de la reine.

"La reine et Lady Louise sont incroyablement proches", racontait en 2021 une source au média britannique. "Elle a la tête sur les épaules, elle est attentionnée. Elle rappelle à la reine la jeune femme qu'elle était [...] On pouvait souvent les voir ensemble chevaucher des poneys. Et la reine partageait sa sagesse avec elle."

En 2021, Louise apparaît dans un documentaire de la BBC sur le prince Philip. "J’espère vraiment qu’il était fier de moi", raconte-t-elle en évoquant leur amour commun pour la pratique de l'attelage. "Après une compétition, il me demandait toujours comment cela s’était passé. Son regard s’illuminait tant il était heureux d’en parler".

"Elle est très intelligente"

Louise adore étudier. "Elle est très intelligente", confiait sa mère au Sunday Times. La pandémie a pour elle été un moment difficile: "Elle a eu du mal avec l’apprentissage en ligne parce qu’elle préférait être avec ses camarades", a révélé le prince Edward à Sky News en février 2021.

Après avoir travaillé cet été dans une jardinerie, où elle aurait aidé aux caisses, accueilli les clients et taillé et rempoté des plantes, selon le tabloïd The Sun, Louise commencera en septembre son cursus universitaire à St Andrews, où elle étudiera l'anglais. Elle marche ainsi dans les pas de William, qui y a rencontré son épouse Kate.

Pour le correspondant royal Phil Dampier, Louise est "l'arme secrète de la monarchie": "Elle semble être très mature pour son âge et peut devenir un membre de la famille régnante de premier plan dans les années à venir." Louise n'a manqué aucun défilé Trooping the Colour, et a rempli son premier engagement royal à l'étranger à 12 ans.

Sa mère Sophie avait expliqué dans le Sunday Times vouloir éduquer sa fille "dans l'idée qu'[elle devrait] très probablement travailler pour gagner [sa] vie". Elle n'est d'ailleurs pas princesse, car ses parents ont décidé à leur mariage que leurs enfants seraient qualifiés d'enfants de comte, pour leur éviter le fardeau de la royauté, selon la BBC. Elle a choisi à ses 18 ans de ne pas utiliser ses titres d'altesse royale.

Article original publié sur BFMTV.com