Lady Diana dupée par la BBC : le journaliste Martin Bashir qui l'avait interviewée s'excuse enfin pour sa tromperie

·1 min de lecture

La vie de la princesse Diana a passionné les foules, et continue de le faire encore, même 24 ans après sa mort. Il faut dire que le destin de Lady Diana, qui aurait pu être un véritable conte de fées, a rapidement tourné au cauchemar pour celle qui n'a jamais trouvé sa place au sein du clan Windsor. Délaissée par son époux le prince Charles, qui lui a toujours préféré Camilla Parker Bowles, sa maîtresse, Diana Spencer s'est peu à peu enfoncée dans la mélancolie avant de prendre définitivement son envol en quittant le père de ses enfants, William et Harry.

En 1995, la princesse avait accordé un entretien exceptionnel à la télévision britannique, dans lequel elle n'avait passé sous silence aucun sujet, comme son mariage "à trois" avec le prince Charles et Camilla Parker-Bowles devenue son épouse, mais aussi ses épisodes dépressifs sans oublier ses crises de boulimie. Autant de révélations qui avaient entaché l’image de la famille royale. Selon les proches de Diana, au premier rang son frère Charles Spencer, cet entretien avait été mené dans des conditions malhonnêtes.

Un rapport indépendant a été rendu public ce jeudi 20 mai, incriminant définitivement la BBC et Martin Bashir, d'avoir usé de moyens frauduleux pour duper la princesse et recueillir des révélations. Martin Bashir avait manipulé Diana avec de faux relevés de compte, censés prouver qu'un proche de la famille royale était rémunéré pour faire fuiter des informations. Après les excuses publiques de la BBC effectuées dès (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Coralie Porrovecchio célèbre le premier anniversaire de son fils Leeroy
Vaimalama Chaves : cette question d’une journaliste qui l’a mise hors d’elle
"Je ne peux pas me taire" : Sylvie Vartan aborde une dernière fois de la guerre autour de l'héritage de Johnny
Photo Inès Loucif (Koh-Lanta) en bikini très sexy pour fêter ses 27 ans
Thierry Beccaro dépressif : l'ancien animateur de Motus revient sur son combat contre la maladie