L'administration Biden prolonge une nouvelle fois le moratoire sur la dette étudiante

Getty Images - Hill Street Studios

Aux États-Unis, l'administration de Washington annonce la prolongation jusqu'en juin 2023 d'un moratoire sur la dette étudiante. Et selon le ministère de l'Éducation, ce moratoire pourrait aller potentiellement jusqu'à fin août.

Aux États-Unis, les études universitaires peuvent coûter très cher. Les étudiants en sortent avec un diplôme, mais aussi bien souvent avec une lourde dette pouvant atteindre plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Fin août, le président américain a promis d'effacer jusqu'à 20 000 dollars des sommes empruntées par personne. Vingt-six millions d'étudiants ou d'anciens étudiants sont concernés par cette promesse. Annoncée peu avant les élections de mi-mandat, la mesure qui pourrait coûter 400 milliards de dollars a été aussitôt contestée par la droite américaine devant les tribunaux. Le gouvernement fédéral a fait appel devant la Cour suprême.

À cette annulation attendue de la dette s'ajoute le gel sur le remboursement des emprunts décidé durant la pandémie de Covid-19 et qui devait se terminer en fin d'année. Résultat : certains étudiants auraient dû reprendre leurs paiements en janvier. Avec ce moratoire prolongé jusqu'à l'été, ils se sentent soulagés.

Aujourd'hui, la dette étudiante aux États-Unis représente 1 600 milliards de dollars, d'après la Maison-Blanche.

► À lire aussi : États-Unis: Joe Biden annonce l'effacement d'une partie de la dette étudiante


Lire la suite sur RFI