L'actu en dessin : le précédent du Rwanda n'a pas suffi

·1 min de lecture

Le 27e anniversaire du début du génocide des Tutsis au Rwanda a été commémoré cette semaine. Et malgré les "plus jamais ça" qui ont suivi cette horreur, d'autres pays africains ont connu d'effroyables exactions ces dernières années, à commencer par le Darfour où les milices janjawid ont perpétré des massacres.

"Crimes de guerre", "crimes contre l'humanité", "génocide"... Ces accusations de la Cour pénale internationale (CPI) visent Omar el-Béchir, l'ancien président soudanais, renversé par son peuple en avril 2019, après vingt-neuf ans de règne. Le dictateur déchu menait depuis 2003 une guerre sans merci contre le peuple du Darfour.

Initialement, des groupes rebelles darfouris avaient pris les armes pour lutter contre Khartoum. Pas assez représentés dans les institutions politiques, marginalisés par le pouvoir, maltraités par les autorités locales, les rebelles voulaient changer la vie des habitants des tribus africaines de cette région. Selon eux, tout était fait pour avantager les populations arabes nomades, alliées d'Omar el-Béchir.

La répression a été sanglante. Des villages entiers ont été détruits par les bombardements. Des centaines de milliers de personnes ont été exterminées. Les actes de torture, viols et enlèvements se sont multipliés, commis par l'armée et par les janjawid, une milice arabes soutenue par Khartoum.

Zapiro, alias Jonathan Shapiro, est né en 1958. Il a fait ses études au Cap, a étudié l’architecture à l’UCT, la conscription, le militantisme, la détention et a obtenu une bourse Fulbright à New York avant de s’établir comme le dessinateur de bande dessinée le plus connu d’Afrique du Sud.