L'actu en dessin : le monde perd la reine Elizabeth II et Mikhaïl Gorbatchev

© Nicolas Vadot, Cartooning for peace

La mort brutale de la reine Elizabeth II a marqué l'actualité de ces derniers jours, au même titre que la disparition de l'ancien dirigeant de l’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, marquant la fin d'une époque. Le dessinateur franco-britannique Nicolas Vadot leur rend hommage à tous les deux dans une caricature qui rappelle leur importance historique.

Une page se tourne. Deux poids lourds de l'Histoire contemporaine nous ont quitté en quelques jours à peine. La reine Elizabeth II d’Angleterre est décédée le 8 septembre à 96 ans. Quant au dernier dirigeant de l’Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, il s’est éteint, mardi 30 août, à 91 ans.

L’annonce de la mort de la souveraine britannique a eu l’effet d’une déflagration planétaire. Journaux, chaines de radio et de télévision du monde entier ont basculé en édition spéciale depuis, pour couvrir l’événement et ses suites. En juin dernier, on célébrait encore son Jubilé de platine pour ses 70 ans de règne.

La perte de ces deux personnages historiques et les secrets qu'ils emportent avec eux ont inspiré à Nicolas Vadot ce dessin, dans lequel la reine échange avec Mikhaïl Gorbatchev.

Nicolas Vadot est britannique, français et australien. Il collabore au magazine Le Vif/L’Express depuis 1993 et au quotidien L’Echo depuis 2008. Ses dessins sont régulièrement repris sur le blog "Coulisses de Bruxelles" de Jean Quatremer. Il a été le vice-président de Cartooning for Peace entre 2013 et 2017. Par ailleurs auteur de bandes dessinées, il a publié plusieurs albums, le dernier en date étant le premier tome de Madame Ronchard, sorti à l’automne 2019. Il a réalisé un court métrage animé "The gloomy aftermath of Brexit", en 2016, écrit par Philippe Cayla, ainsi que dix films d’animation pour la campagne "Rock The Eurovote 2019", incitant les jeunes à voter lors des élections européennes.

Chroniqueur radio et télé, il intervient régulièrement sur France 24 lors de l’émission "Une semaine dans le monde", comme éditorialiste.