L'actu en dessin : Alexeï Navalny et la démocratie russe en mauvaise santé

·1 min de lecture

L’opposant russe Alexeï Navalny a annoncé vendredi mettre un terme à la grève de la faim qu'il avait entamée le 31 mars. Ses proches sont inquiets pour sa santé tandis que les Occidentaux accentuent la pression sur Moscou pour obtenir sa libération. Une actualité croquée par le collectif Cartooning for Peace.

Alexeï Navalny a annoncé, vendredi 23 avril, mettre un terme à sa grève de la faim entamée le 31 mars depuis sa prison de Pokrov. Après l’aggravation de son état de santé, l'opposant russe avait été transféré lundi dans un hôpital pénitentiaire. Tandis que ses proches craignaient un arrêt cardiaque imminent, les autorités russes, elles, jugeaient son état de santé "satisfaisant".

Les pays occidentaux ne cessent de dénoncer la situation et de réclamer sa libération immédiate. En Russie, bravant la peur de la répression, des milliers de manifestants se sont mobilisés mercredi dans la rue pour tenter de sauver Alexeï Navalny et, avec lui, ce qu’il reste de la démocratie dans le pays.

Membre de Cartooning for Peace, la dessinatrice norvégienne Siri Dokken travaille pour le journal Dagsavisen, basé à Oslo. La politique et la société sont ses principaux centres d’intérêt, mais elle réalise des illustrations sur un large éventail de sujets et pour toutes sortes de publications.