L'actrice Mylène Demongeot est morte à 87 ans, après sept décennies sous les projecteurs

© Jacques BENAROCH/Sipa

Après avoir longuement combattu un cancer du péritoine, dont elle avait annoncé la récidive début octobre, Mylène Demongeot a rendu son dernier souffle à l'âge de 87 ans. « Dévasté », son ami « depuis plus de 40 ans », l'écrivain Henry-Jean Servat, a annoncé jeudi son « envolée au ciel » sur son compte Twitter et dans les colonnes du quotidien Midi Libre  : « C'était une artiste magnifique. Elle avait passé sa jeunesse à Montpellier, elle s'était mariée à l'église de Palavas-les-Flots, elle adorait la région. Elle était engagée dans la protection des animaux. C'était une amie depuis plus de 40 ans. Elle est décédée à la suite d'une longue maladie. »

Auprès de France Dimanche, début octobre, Mylène Demongeot, de son vrai nom Marie-Hélène Demongeot, avait confié être « épuisée » par les séances répétitives de chimiothérapie et se tourner vers l'immunothérapie. « Je refuse de me laisser abattre, ce serait laisser gagner la partie (au cancer) et il en est hors de question. Je me battrai jusqu’au bout ! Je ne peux pas mourir… », indiquait-elle.

Une carrière éclectique devant les caméras

Initialement modèle photo, l'actrice et productrice a débuté sa carrière cinématographique dans les années 1950. Elle n'a que 17 ans lorsqu'elle apparaît pour la première fois sur grand écran, dans Les Enfants de l'amour (1953) de Léonide Moguy. S'imposant entre les deux monstres du septième art tricolore que sont Yves Montand et Simone Signoret, elle connaît la gloire en interprétant le rôle d'Abi...


Lire la suite sur LeJDD