L'activiste Ramy Shaath dénonce une augmentation des "détentions arbitraires" en Égypte

·1 min de lecture

France 24 s'est entretenu avec Ramy Shaath, un militant égypto-palestinien qui a passé deux ans et demi en prison en Égypte, accusé d'avoir soutenu un groupe terroriste. Cofondateur du mouvement propalestinien BDS, il était membre de plusieurs groupes politiques laïcs. Ramy Shaath, qui n'a jamais été formellement inculpé, revient sur les conditions de son arrestation, de sa détention et de sa sortie de prison, le 8 janvier. Selon lui, "les détentions et arrestations arbitraires" représentent une "majorité" toujours plus grande dans les prisons égyptiennes sous le règne du président Abdel Fattah al-Sissi.

J'ai vu des centaines de personnes être jetées en prison pour une blague ou un message, ou même un 'like' sur un post Facebook", assure Ramy Shaath.

Interrogé sur sa renonciation à la nationalité égyptienne avant sa libération, Ramy Shaath déclare qu'il n'avait "pas le choix", qualifiant la situation de "cas manifeste de chantage". Il dit également avoir bien compris qu'on "attendait de lui le silence" et affirme qu'il a déjà reçu des menaces l'enjoignant de le faire.

Ramy Shaath critique enfin la position européenne vis-à-vis des droits humains en Égypte. Selon lui, elle manque de fermeté et est "court-termiste", car conditionnée par ses intérêts économiques.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles