L'acteur Billy Porter annonce être séropositif depuis 2007

·2 min de lecture

Dans un entretien émouvant, la star de la série Pose se confie sur sa vie avec le VIH, et explique pourquoi il a si longtemps gardé le silence à ce sujet.

Billy Porter a annoncé ce mercredi être atteint du VIH. L'acteur américain a dévoilé être séropositif dans une émouvante interview, publiée sur le site du Hollywood Reporter. La star de la série Pose s'y confie sur son diagnostic il y a de cela 14 ans, mais aussi sur le sentiment de "honte" qu'il dit ressentir, et les raisons qui le poussent à dire sa vérité. 

Dans cet entretien, le comédien raconte avoir appris qu’il était séropositif en 2007. "La pire année de ma vie", selon lui: ce diagnostic est arrivé peu après qu’il a également été diagnostiqué avec un diabète de type 2, et a fait faillite.

"Humiliations religieuses"

Et s'il n'avait jamais parlé de sa séropositivité jusqu'à aujourd'hui, c'est en grande partie à cause de la "honte", assure-t-il.

"Mon enfance a été marquée par beaucoup d’humiliations religieuses dans l’Église pentecôtiste", raconte-t-il. "J’ai eu honte de mon comportement, de mes préférences dès la minute où j’ai pu comprendre mes pensées, et je me suis dit que je ne serais jamais béni, et que le sida était la punition de Dieu pour les gays".

"La honte de cette période de ma vie, aggravée par la honte que j'avais accumulée dans ma vie, m’a réduit au silence", confie le comédien, qui a raconté dans le passé avoir été abusé par son beau-père quand il était enfant. "Et j’ai vécu avec cette honte, dans le silence, pendant 14 ans", explique-t-il.

Affronter la honte

La star américaine craignait aussi que cette information ne soit utilisée "par certaines personnes pour [le] discriminer dans une profession déjà discriminante". Billy Porter a finalement eu la force d'évoquer cette réalité après un long travail sur lui-même. 

Le confinement lié à la pandémie de Covid-19 a poussé l'acteur à se recentrer sur lui-même, et à affronter sa honte. Il a ainsi entamé une thérapie autour de son traumatisme, pour "commencer le processus de guérison," tandis que son mari, Adam Smith, l’a motivé à "grandir et aller de l’avant", car "la honte est destructrice".

"Maintenant, j’essaie d’avoir une famille. Maintenant, il ne s'agit plus que de moi", lance l'acteur. "Je pourrais me torturer pour toujours… Mais maintenant, il y a une autre personne à mes côtés, et il est désormais temps de faire face à certaines choses pour que je puisse grandir, avancer, et raconter une histoire différente".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :