Publicité

L'accord migratoire entre l'Italie et l'Albanie validé par les députés italiens

Les députés italiens ont adopté, mercredi 24 janvier, l'accord avec l'Albanie prévoyant l'ouverture par Rome sur le territoire albanais de deux grands centres d'accueil pour les migrants, faisant fi des critiques d'ONG, d'institutions internationales et de l'opposition.

L'accord a été adopté par 155 voix pour et 115 contre, avec deux abstentions. Le Sénat, où la coalition ultraconservatrice au pouvoir de Giorgia Meloni dispose d'une large majorité parlementaire, devrait l'approuver sans difficulté. Le texte signé en novembre entre Rome et Tirana prévoit la mise en place de deux centres d'accueil dans le port de Shëngjin, dans le nord de l’Albanie : un servant à l'enregistrement des demandeurs d'asile et un autre, dans la même région, où les migrants seront logés dans l'attente d'une réponse à leur demande d'asile.

Ces deux centres qui seront gérés par l'Italie, sur le territoire d'un pays qui ne fait pas partie de l'Union européenne (UE), pourront accueillir jusqu'à 3 000 migrants arrivés en Italie par voie maritime. Face au recours déposé par l'opposition à Tirana, qui estime que ce document « viole la Constitution albanaise et renonce à la souveraineté du territoire de l'Albanie », la Cour constitutionnelle albanaise a suspendu la ratification de l'accord et doit rendre sa décision au plus tard le 6 mars.

Le gouvernement de Giorgia Meloni est arrivé au pouvoir fin 2022 en promettant de réduire le nombre d'arrivées de migrants. Cependant, près de 158 000 personnes sont arrivées en Italie en 2023 contre environ 105 000 en 2022, selon le ministère de l'Intérieur du pays.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI