"Je l'accompagnerai pour voir réussir Marseille" : Samia Ghali explique son vote pour Payan

·1 min de lecture

C'est la fin d'un vrai-faux suspense. Jeudi, la deuxième adjointe à la mairie de Marseille Samia Ghali a annoncé que son groupe voterait bien pour Benoît Payan, le premier adjoint socialiste, pour succéder à Michèle Rubirola, qui a annoncé mardi sa démission. Invitée d'Europe 1, l'ex-PS a regretté les trop faibles résultats obtenus jusqu'à présent, mais assure qu'elle souhaite la réussite de Benoît Payan. "Je l'accompagnerai pour voir réussir Marseille", promet-elle. 

 

>> REPORTAGE -"Elle nous a fait perdre du temps" : à Marseille, la déception des électeurs de Michèle Rubirola

"On votera Payan", confirme l'élue, qui dirige un groupe de neuf conseillers de gauche. "J'ai passé un contrat avec le Printemps marseillais. Ce contrat, je le continue, je veux l'amplifier et l'accélérer", justifie-t-elle. 

"On n'a pas encore répondu aux attentes des Marseillais"

Et Samia Ghali l'assure, son soutien à Benoît Payan n'a pas été conditionné à une quelconque "contrepartie". "La seule contrepartie est qu'on puisse apporter des réponses aux Marseillais", répond-elle. 

Car pour l'élue des quartiers nord, les résultats de la nouvelle équipe municipale ne sont pas encore à la hauteur des espérances des électeurs marseillais. "On n'a pas encore répondu aux attentes", estime-t-elle. 

"Il fallait un chef d'orchestre" 

Mais la démission de Michèle Rubirola, élue en tant que chef de file d'une large alliance de gauche, et son remplacement par un pur produit du PS ne sont-ils pas une trahison de...


Lire la suite sur Europe1