L'Académie de médecine pour la vaccination obligatoire dès 12 ans

·2 min de lecture
Avant l'allocution de Macron, l'Académie de médecine pour la vaccination obligatoire dès 12 ans (Photo prétexte par Thierry Thorel/NurPhoto via Getty Images) (Photo: NurPhoto via Getty Images)
Avant l'allocution de Macron, l'Académie de médecine pour la vaccination obligatoire dès 12 ans (Photo prétexte par Thierry Thorel/NurPhoto via Getty Images) (Photo: NurPhoto via Getty Images)

VACCIN - La vaccination contre le Covid-19 obligatoire dès 12 ans? C’est ce que préconise l’Académie de médecine ce samedi 10 juillet à quelque jours de l’allocution d’Emmanuel Macron aux Français, note Le Parisien.

L’Académie de médecine a déjà pris position à plusieurs reprises depuis le début de la crise sanitaire, et en plein débat national sur la vaccination obligatoire, elle a réaffirmé sa position dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Le principe d’une vaccination fondée sur le volontariat révèle aujourd’hui ses limites, ce qui compromet l’accès au niveau d’immunité collective indispensable pour éviter une recrudescence épidémique au 4ème trimestre”, peut-on lire. L’institution rappelle également que “Si la liberté individuelle doit être respectée, elle est toutefois limitée lorsqu’il y a danger pour autrui. Face à la Covid-19, la vaccination n’est pas seulement un geste civique, c’est un impératif éthique”.

De fait, pour la population âgée de 12 ans et plus, l’Académie estime que “l’obligation vaccinale contre la Covid-19 constitue la seule option réaliste en termes de responsabilisation personnelle et d’engagement solidaire permettant de préserver sa santé, celle des autres et de parvenir à l’immunité collective”.

Le conseil scientifique et la Haute autorité de santé se sont pour leur part dit favorables à la vaccination obligatoire des soignants. Le conseil scientifique estime même qu’elle “pourrait être étendue à d’autres catégories, comme les aidants, le personnel des services à la personne ou l’ensemble des professionnels (non sanitaires) exposés et exposant à un risque pour autrui”.

À voir également sur Le HuffPost: Le pass sanitaire a joué les trouble-fêtes pour la réouverture des discothèques

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles