Le lac Ladoga, repère des phoques en danger

C’est un trésor naturel à l’équilibre bouleversé. Constellé de 660 îles, le lac Ladoga au Nord-Est de Saint-Pétersbourg est le plus grand lac d’Europe. C’est aussi le royaume d’une espèce rare de phoques d’eau douce, aujourd’hui menacée par le réchauffement climatique. Cet hiver, la mortalité des bébés phoques a été supérieure à la normale. Pour l’instant les scientifiques ne savent pas si cette espèce pourra s’adapter à la fonte des glaces. En un siècle, le nombre de phoques du lac a déjà été divisé par quatre. Un manque de neige en cause Pour Anna Losseva, spécialiste des phoques, les conditions climatiques ne sont pas bonnes pour la reproduction : "Pour que la femelle fasse une tanière, elle a besoin de neige. Ici, il n’y a que de la glace nue, il n’y a pas de neige". Une situation inquiétante pour les 5 000 phoques du lac, une espèce déjà classée vulnérable.