Lac de Caussade : terrain d’une bataille juridique dans le Lot-et-Garonne

Une guerre de l'eau féroce fait rage au cœur du Lot-et-Garonne, avec pour champ de bataille un bassin artificiel de 20 hectares. “Ce lac c’est 900 000 mètres cubes d’eau, c’est de la sueur, c’est de l’entraide”, explique un agriculteur. “On a creusé peut-être à 11-12 mètres de profondeur." Une construction autorisée puis interdite Ce lac a été creusé dès 2018 par des agriculteurs de la région pour irriguer leurs exploitations l’été. Mais ce bassin est considéré comme illégal. La construction a d’abord été autorisée, puis interdite par la préfecture. Soutenus par la Chambre d’agriculture, propriétaire du terrain, les agriculteurs ont décidé de passer outre et de terminer le chantier. Selon l’un des agriculteurs, cette eau est essentielle pour irriguer les 5 000 noisetiers de son exploitation. “Si je n’ai pas d'eau, ce n’est pas possible, je ne peux pas continuer à travailler. Je ne peux pas planter, je ne peux pas pérenniser mon exploitation”, regrette-t-il. Le tribunal administratif doit statuer mardi 23 février sur la légalité ou non de cette retenue d’eau.