L'abstention, un chien dans le jeu de quilles de la présidentielle ?

Les lycéens manifestent avant le deuxième tour de la présidentielle. Leur mot d'ordre : "Ni Le Pen, ni Macron, ni patrie, ni patron". Ces appels à ne pas voter, si éloignés des prises de position traditionnelles de la jeunesse, agacent sur les réseaux. D'autant que de nombreux médias français et étrangers reprennent l'équation de Serge Galam. Selon le physicien qui avait prédit le Brexit et l'élection de Donald Trump, l'abstention pourrait bien ouvrir les portes de l'Élysée à Marine Le Pen.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages