Laboratoire d'explosifs à Villejuif : du TATP découvert dans un autre appartement

AFP PHOTO / Bertrand GUAY
AFP PHOTO / Bertrand GUAY

Nouvel élément troublant dans l’enquête sur le laboratoire d’explosifs découvert à Villejuif hier. D’autres explosifs auraient été découverts dans un autre appartement.

Les enquêteurs ne sont pas au bout de leurs surprises. Selon BFMTV, de nouveaux explosifs ont été découverts ce jeudi dans un autre appartement du même immeuble de Villejuif où a été découvert le laboratoire hier. Il s’agirait là aussi de TATP ainsi que de produits pouvant servir à la fabrication d‘explosifs.

Un troisième suspect arrêté

Ce matin, on apprenait l’interpellation d’un troisième suspect dans la nuit de mercredi à jeudi. Cet homme, né en 1980, a été placé en garde à vue. Mercredi, une enquête a été ouverte après la découverte, dans un appartement de Villejuif (Val-de-Marne), de produits entrant dans la composition d’explosifs.

Un artisan donne l’alerte

Selon les premiers éléments de l’enquête, les suspects étaient en train de fabriquer du TATP, un explosif instable utilisé lors de plusieurs attentats commis ces dernières années en Europe.
Deux personnes, âgées de 36 et 47 ans, avaient été arrêtées et placées en garde à vue hier. Les policiers ont été alertés par un artisan qui a vu par la fenêtre de l’appartement des produits chimiques et des outils.

Des liens avec la Syrie

Ce matin sur France Info, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb évoque “des liens” avec la Syrie. Selon lui, les deux personnes arrêtées hier affirment avoir eu le projet de “faire sauter des guichets de banques”. “Elles nient le caractère terroriste et disent c’est du grand banditisme” mais “un certain nombre de conversations téléphoniques” confirment des liens avec la Syrie, a déclaré le ministre.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La section antiterroriste du parquet de Paris et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été saisies de l’enquête.

Lire aussi
Policier renversé dans les Yvelines : le chauffard interpellé
Irma : au moins huit morts, Saint-Martin ravagée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles